• Chapitre 8

    CHAPITRE 8 :

     

     

    « 31 octobre 1976

     

    Lily me soupçonne de pratiquer la magie noire dans l'enceinte même de Poudlard, alors que je suis avec Dumbledore. Mais elle ne me croit pas... C'est vrai après tout, elle a un peu raison... Qui pourrait croire quelque chose d'aussi absurde ? Qu'est-ce qu'un homme aussi sage et respecté que Dumbledore aurait à faire avec un idiot comme moi, le misérable Severus Rogue... Et pourtant c'est vrai. Et Lily, ma douce Lily, qui ne sait même pas que je fais tout ça par amour pour elle... Elle me manque tant... »

     

    Harry se retrouva dans le bureau d'Albus Dumbledore. Alors qu'il observait le directeur, quelqu'un frappa à la porte. Severus Rogue entra dans le bureau et s'assit dans le fauteuil, face à Dumbledore.

    « Bonsoir, Severus.

    -Bonsoir professeur.

    -Je t'ai fait venir à nouveau pour te faire part de mes recherches.

    -Vous êtes allé en Albanie monsieur ?

    -Oui. Comme je le pensais, le diadème n'est plus à sa place initiale. Tom Jédusor l'a pris et a tué un paysan albanais pour faire de cet objet précieux un horcruxe.

    -Ce paysan avait-il une importance aux yeux de Tom Jédusor ?

    -Non. Il a, semble-t-il, tué la première personne qu'il a croisée pour pouvoir obtenir ce qu'il voulait.

    -Donc votre voyage n'a permis que de savoir qu'un paysan avait été tué ? Pardonnez-moi monsieur, mais si chacun de vos voyages ne nous apprend que des petites choses futiles, comment allons-nous faire pour réussir à trouver les horcruxes et faire tomber Lord Voldemort ?

    -Cette petite chose futile, comme tu le dis si bien, nous aide à savoir, mon jeune Severus, que Tom Jédusor a sûrement créé cet horcruxe dans la précipitation. Il n'a prêté aucune attention à la façon dont cette victime était choisie. Elle ne représentait rien pour lui. Il était donc sûrement en danger, ou menacé.

    -D'accord. Et comment allons-nous trouver le diadème avec cette seule information ?

    -As-tu eu le temps de parler à Helena Serdaigle ?

    -Oui, professeur. »

    Et Severus rapporta sa longue discussion avec le fantôme de la tour de Serdaigle.

    « Bien. Très bien, Severus.

    -Je pense qu'elle me dira bientôt où se trouve le diadème, monsieur.

    -Je le pense aussi. Tu as réussi à gagner sa confiance et c'est une très bonne chose. D'autant plus que tu n'es pas de Serdaigle.

    -Elle ne le sait pas monsieur. Je ne lui ai pas dit que j'étais à Serpentard...

    -Les fantômes, et en particulier ceux qui sont discrets comme cette jeune femme, savent bien plus de choses qu'ils ne le laissent penser. Je crois qu'il est temps que tu ailles dîner Severus. Je vais également aller dans la Grande Salle. Après-tout, c'est Halloween ce soir ! »

    Severus Rogue semblait presque avoir oublié que cette « fête » se déroulait le jour même. Il sortit du bureau du directeur mais le décor ne changea pas. Harry se dit qu'une chose importante pour la suite devait se dérouler bientôt pour qu'aucune page ne se tourne. Il courut donc vers la porte, déboula dans le couloir et tomba nez à nez avec Lily Evans, sa mère. Elle gardait le regard droit devant elle et fixait quelque chose. Harry se retourna et s'aperçut qu'elle observait Rogue.

    Elle s'approcha du jeune homme et l'appela

    « Severus !

    -Lily ?

    -Qu'est-ce que tu faisais dans le bureau de Dumbledore ?

    -J'avais rendez-vous avec lui.

    -Alors, c'est... c'est vrai ?

    -Quoi donc ?

    -Ces rendez-vous ? Ce n'était pas une excuse pour pratiquer la magie noire pendant que tout le monde était occupé ailleurs ?

    -Non. Bien sûr que non, je te dis la vérité depuis le début !

    -Pas pour tout...

    -Demande-moi ce que tu veux je te dirai la vérité !

    -Il y en a d'autres que tu traites de Sang-de-Bourbe ? A part Dorcas Meadowes ?

    -Eh bien... je...

    -La vérité, Sev.

    -Ou... oui.

    -Severus ! Et... et moi ?

    -Quoi ?

    -Moi aussi tu me traites de Sang-de-bourbe devant tes petits amis mangemorts ?

    -Non ! dit Rogue. Mais il baissa la tête. Il avait fait cela uniquement parce qu'il était déçu que Lily ose supposer qu'il l'insultait derrière son dos, mais elle prit cela comme une preuve qu'il lui mentait.

    -Tu mens.

    -Non ! Lily, je t'assure que jamais je ne te traiterais de...

    -Sang-de-bourbe ? Mais pourquoi est-ce que je serais différente des autres ? Je suis comme eux ! Toutes les personnes de même naissance que moi ! Tu les appelles comme ça ! Alors dit moi pourquoi ce ne serait pas pareil pour moi ?

    -Parce que tu es différente ! Et que je... je...

    -Désolée Severus mais je ne te crois pas...

    -Non, Lily, attends ! »

     

     Lily Evans avait déjà tourné les talons et était partie en direction de la Grande Salle. Cette fois-ci le décor se brouilla, devint noir, et une page du journal tourna pour laisser voir un nouveau texte, une nouvelle date.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :