• Epilogue

    Plus d'un mois s'était écoulé depuis qu'Irvy et Kurt avaient sauvé Ïga et les huit enfants. Les quatre qui ne pouvaient plus marcher suivaient à présent des cours de rééducation et progressaient à grande vitesse. Deux d'entre eux pouvaient presque courir.

    Ïga avait maintenant 32 ans et allait beaucoup mieux à présent. Elle avait des séances de psy régulières avec Simönn Jarvy, qui vivait à présent avec elle et venait de lui demander sa main.

    Ahénolïa avait refusé de retourner chez ses parents et son père n'était pas contre. Cette réaction avait d'ailleurs outré les juges du tribunal qui avaient donc retiré la garde de l'enfant à ses parents. Toute cette affaire avait donné une leçon à la petite fille. Elle se montrait maintenant humble, modeste, généreuse, gentille, attentionnée et très travailleuse à l'école. Elle ne supportait plus le surnom de Nolie et refusait catégoriquement que quelqu'un l'appelle comme ça.

    Alésia avait été dévastée par cette nouvelle et avait divorcé. Cependant elle était toujours au chômage, sans mari et s'était mise à boire avec toute cette affaire, ce qui empêchait les juges de lui confier la garde de sa fille.

    Irvy et Kurt avaient reçu la médaille d'honneur du pays, pour leur exploit exceptionnel.

    Six des huit enfants avaient été rendus à leurs parents respectifs et étaient maintenant heureux, bien que très choqués et marqués par ce qu'il leur était arrivé.

    Ïga avait demandé à avoir la garde de deux enfants : Ahénolïa et l'enfant numéro 3. Elle avait gagné cette bataille et cette garde lui avait été accordée.

    L'enfant numéro 3 s'appelait maintenant Dévïnn.

    Ïga avait quitté son travail, trop bouleversée et marquée par les évènements, et avait quitté Westminston. Elle était retournée habiter en Hollande avec ses deux nouveaux enfants et son futur mari et rendait parfois visite à Irvy et Kurt, bien que ce soit plus souvent eux qui venaient la voir, sachant qu'elle n'était plus très à l'aise à Westminston.

    Quant à Ïan Hirvy, il avait été condamné à la peine de mort sur la chaise électrique. Sa peine avait été exécutée le 24 février, à 17h58. Sa maison avait brûlée dans l'incendie qu'il avait lui-même provoqué, le mercredi 27 janvier, les pompiers étant arrivés trop tard sur les lieux.

    Ïga vivait maintenant heureuse avec Simönn, Dévïnn et Ahénolïa. Mais tout au fond d'elle, elle savait qu'elle ne pourrait jamais oublier cette histoire, et espérait de tout son cœur que personne ne vivrait jamais la même...



     



    Mercredi 5 mars 2009, 13h06, ville d'Amsterdam.

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :